Le Programme des mémoires de survivants de l’Holocauste

Alex Levin

Survivor Video

More Information

Map

Né(e)
21 juillet 1932 Rokitno, Pologne

Map of Mukacevo, Czechoslovakia

Immigré(e)
1974 Toronto, Ontario

Étoile jaune, étoile rouge est l’histoire remarquable de la survie d’un garçon, de son passage à l’âge adulte et de son retour chez lui après des années passées en terre étrangère. Alex n’avait que dix ans lorsqu’il s’est enfui au fond de la forêt après l’invasion par les Allemands de Rokitno, sa ville natale, et seulement douze ans lorsqu’il est sorti de sa cachette pour découvrir à son retour qu’il n’avait plus ni parents ni communauté pour l’accueillir. Ce poignant récit d’une évasion témoigne de l’endurance et de la remarquable résilience de l’auteur. L’histoire d’Alex Levin se poursuit au-delà de la guerre : il devient officier en URSS où il est finalement exposé à l’exclusion, puis immigre au Canada où il parvient à refaire sa vie. Ces mémoires à l’écriture poétique sont marqués par la perte d’êtres chers et par une profonde douleur, mais sont aussi révélateurs de l’optimisme d’un garçon déterminé à survivre envers et contre tout.

À propos de Alex

Alex Levin est né en 1932 à Rokitno, en Pologne. Après la guerre, il a été envoyé en Union soviétique, où il s’est engagé comme cadet dans une école militaire. Il est demeuré dans l’armée soviétique jusqu’à ce que sa carrière militaire soit bloquée du fait qu’il était juif. Alex est arrivé au Canada en 1975 et s’est installé à Toronto. Il a depuis raconté ce qu’il lui est arrivé durant l’Holocauste à de nombreux élèves. Alex est décédé en 2016 à l’âge de 83 ans.

Photos et Objets

  • Alex Levin larger image and caption

    La famille de la mère d’Alex. Debout, de gauche à droite : sa sœur Roz, son frère Shlomo, sa sœur Bella, son frère Froim, sa sœur Mania, Mindl, avec, dans ses bras, le frère aîné d’Alex, Nathan (âgé de trois ans) ; assis : la grand-mère Hava, avec, sur ses genoux, Samuel, le frère d’Alex (âgé d’un an), et le grand-père Moïshe, avec, sur ses genoux, le fils de Mania, Yone.

  • Alex Levin larger image and caption

    Les parents d’Alex Levin, Mindl Barengoltz et Mordechaï. Levin.

  • Alex Levin larger image and caption

    Le jeune frère d’Alex, Moïshe, tué par les nazis à l’âge de cinq ans lors du massacre de Rokitno, le 26 août 1942. Au dos de la photo, on peut lire « 20/6/1938, Moïshe, âgé de onze mois. Nous envoyons ‘le petit jardinier’. Il aime beaucoup les fleurs. Il envoie un bouquet à tante Roza. »

  • Alex Levin larger image and caption

    Felicja Masojada et le père Ludwik Wrodarczyk, « Justes parmi les nations » qui ont secouru Alex et son frère Samuel alors qu’ils étaient cachés près du village d’Okopy, en Pologne.

  • Alex Levin larger image and caption

    La rue Piłsudski, à Rokitno, où Alex Levin a vécu avant la guerre.

  • Alex Levin larger image and caption

    La place du marché, à Rokitno, site du massacre de Rokitno.

  • Alex Levin larger image and caption

    Alex avec son libérateur de l’Armée rouge. Rokitno, janvier 1944.

  • Alex Levin larger image and caption

    Alex en « fils du régiment » de l’Armée rouge. Sarny, février 1944.

  • Alex Levin larger image and caption

    Marche de la 13e armée soviétique pendant la Deuxième Guerre mondiale, 1941-1945. Alex a rejoint cette unité comme messager de l’hôpital de campagne no 2408 à Rokitno et l’a accompagnée jusqu’à Torgau, en Allemagne.

  • Alex Levin larger image and caption

    Alex (à droite) en vacances chez son meilleur ami de l’école des cadets, Novik Sidorov, et la mère de ce dernier, Tamara Akimovna Sidorova. Moscou, 1946.

  • Alex Levin larger image and caption

    Alex, nouvelle recrue de l’École militaire Souvorov. Voronej, Union soviétique, 1946.

  • Alex Levin larger image and caption

    La classe d’Alex, à l’école des cadets, 1950. Alex est au milieu, entre les deux officiers.

  • Alex Levin larger image and caption

    Photo de remise des diplômes, École militaire Souvorov. Voronej, 1951.

  • Alex Levin larger image and caption

    Première réunion d’Alex et de sa promotion de l’École militaire Souvorov. Voronej, Union soviétique, 1953.

  • Alex Levin larger image and caption

    Le lieutenant Alex Levin, 51e régiment d’infanterie motorisée, dans la ville de Kandalakcha, en Union soviétique, au nord du cercle arctique, en 1954.

  • Alex Levin larger image and caption

    Le capitaine Alex Levin à l’Académie militaire de logistique et transport. Leningrad, 1960.

  • Alex Levin larger image and caption

    Solomon Mikhoels, président du Comité antifasciste juif de l’Union soviétique.

  • Alex Levin larger image and caption

    Alex avec sa femme Marina et la famille de cette dernière. Debout, de gauche à droite : la sœur de Marina, Véra, Alex et Marina. Assis au premier rang, le père de Marina, Aaron Grigoriévitch Zeitlin, et sa mère, Rita Moïséevna.

  • Alex Levin larger image and caption

    Réunion d’Alex avec son frère Samuel (à droite), après trente ans de séparation. Moscou, 1974.

  • Alex Levin larger image and caption

    Réunion des trois frères survivants. De gauche à droite : Alex (Yéhoshoua), Samuel et Nathan. Toronto, 1988.

  • Alex Levin larger image and caption

    Retour d’Alex et de Samuel à Rokitno, en Pologne. Juin 1995.

  • Alex Levin larger image and caption

    Alex devant le monument commémorant les Juifs assassinés à Rokitno. Cimetière de Rokitno, juin 1995.

  • Alex Levin larger image and caption

    Monument sur la tombe de Solomon Mikhoels commémorant le cinquantième anniversaire de son assassinat par la police secrète de Staline en 1948. Cimetière du monastère Donskoï, Moscou, 1998.

  • Alex Levin larger image and caption

    Réunion des survivants de l’Holocauste de Rokitno à Toronto, en 1999. De gauche à droite : Yona Wasserman, Samuel Levin, Alex (Yéhoshoua) Levin, Lowa Gamulka et Monek Griever.

  • Alex Levin larger image and caption

    Monument commémoratif à Sarny, en Pologne, où 18 000 Juifs de Rokitno et des environs ont été tués à la fin du mois d’août 1942.

  • Alex Levin larger image and caption

    Alex (au centre) lors de la « Marche des vivants ». Auschwitz-Birkenau, Pologne, 2002.

  • Alex Levin larger image and caption

    Bat mitsvah de la petite-fille d’Alex, Michaela Halpern, Toronto, le 12 novembre 2005. Debout, de gauche à droite : Jack Halpern, gendre d’Alex; Michaela; et Jonathan, le petit-fils d’Alex. Assis au premier rang : Marina Levin (à gauche), la femme d’Alex; et la fille d’Alex et Marina, Yelena Halpern.

Le livre

Cover of Étoile jaune, étoile rouge
Lauréat du Pearson Prize Teen Choice Award 2010

Étoile jaune, étoile rouge

Je sens la main de mon frère, tremblante mais forte, agripper la mienne…. J’entends ses mots qui me pressent de courir, de prendre le contrôle de mon corps et de bouger mes jambes. Nous courons, sa main tenant la sienne … Devant nous, la liberté.

Explorer l'histoire de Alex dans Re:Collection

More Survivors

Close

Étoile jaune, étoile rouge