Démarche éducative

Notre approche de l’enseignement de l’Holocauste s’articule autour de la singularité de chaque témoignage publié et s'appuie sur les principes fondamentaux exposés ci-dessous :


Nos mémoires ne peuvent être appréhendés sans une compréhension claire des contextes historique, géographique, sociologique et politique dans lesquels ils s’inscrivent.

En se concentrant sur la spécificité des expériences vécues par un ou plusieurs auteurs, les étudiants prennent conscience de l’extrême diversité des témoignages qui se rapportent à cet événement historique.

Évoquer la vie quotidienne de l’auteur avant qu’elle ne soit bouleversée à jamais par la guerre et le génocide fait ressortir le fond commun d’humanité qui nous rassemble.

Les étudiants tissent ainsi des liens avec les auteurs et les perçoivent comme des individus qui ont une expérience importante à leur transmettre à propos de laquelle ils peuvent échanger. Les survivants deviennent à leurs yeux plus que des victimes ou de simples statistiques.

Les récits autobiographiques mettent en lumière de quelles manières l’Holocauste a affecté la vie des rescapés et évoquent les difficultés qu’ils ont rencontrées par la suite, y compris dans leurs démarches pour immigrer au Canada.

Les étudiants portent un regard plus compassionnel sur l’histoire lorsqu’ils comprennent comment les survivants ont traversé cet événement sans précédent.

Les programmes éducatifs doivent encourager les étudiants à une approche critique des sujets complexes et sensibles.

Les étudiants acquièrent la capacité de saisir les enjeux et les débats du monde actuel, compétence qui fera des membres de cette nouvelle génération des acteurs sociaux informés et engagés.






Les meilleures pratiques dans l’enseignement de l’Holocauste

La Fondation Azrieli est membre de la délégation canadienne de l’IHRA, l’Alliance internationale pour la mémoire de l’Holocauste. Nous représentons le Canada au sein du comité de l’éducation de l’IHRA, qui a établi les meilleures pratiques dans l’enseignement de l’Holocauste. Ces recommandations permettent aux enseignants d’avoir des bases pédagogiques solides pour étudier les témoignages dans la salle de classe.