The Vale of Tears (Traduction française à venir)

Voyage épique au-delà des frontières, The Vale of Tears relate deux années de la vie du rabbin Pinchas Hirschprung, alors qu'il tente d'échapper aux persécutions en Europe sous occupation nazie. Ce rare témoignage met en lumière le quotidien du rabbin orthodoxe durant son évasion, mais aussi l'inspiration et l'espoir qu'il puise dans les Écritures et la lithurgie juive alors qu'il parvient à fuir les ténèbres pour trouver refuge à Kobe (Japon). La traduction de ce récit écrit en yiddish en 1944 offre une perspective unique sur l'homme qui a été durant près de trente années le Grand Rabbin de Montréal, à la renommée mondiale.

En bref
Pologne; Union soviétique; Lituanie; Japon
Travaux forcés
Fuite
Rédigé en 1943–1944; Première publication en yiddish en 1944
Extraits des Écritures et de la liturgie juives
Immigration au Canada en 1941
Grand-rabbin de Montréal de 1969 à 1998

368 pages

Médaille d’or décernée lors des Independent Publisher Book Awards en 2018

Prix de traduction J.I. Segal décerné en 2018

Tranche d'âge recommandée
16+
Langue
Anglais

*Si vous êtes enseignant, vous pouvez commander gratuitement les ressources ici.

Photo of Pinchas Hirschprung

À propos de l'auteur

Le rabbin Pinchas Hirschprung est né en 1912 à Dukla (Pologne). En 1941, il a réussi à fuir l’Europe pour le Japon, avant d’immigrer à Montréal neuf mois plus tard. Spécialiste mondialement reconnu de la Torah et du Talmud, le rabbin Hirschprung est devenu en 1969 le Grand rabbin de Montréal dont il a dirigé la communauté juive jusqu’à sa mort en 1998. Ses mémoires rédigés en yiddish ont été publiés en 1944, avant d’être traduits en hébreu en 1948. The Vale of Tears est la première traduction anglaise de l’ouvrage.

My tears, like the words of the prayer, fell like fresh dew: pure, delicate, unadulterated, honest words, and pure, delicate, unadulterated, honest tears.