De génération en génération

En 1944, Agnes Grossman, adolescente tchécoslovaque, s’est réfugiée avec sa famille dans les forêts des Basses Tatras pour échapper aux nazis. Mais, devant l’avancée des Allemands, la famille tente l’impossible : fuir l’occupant en franchissant des sommets montagneux escarpés et enneigés. Plus tard, Agnes Tomasov, mariée et mère de famille, est à nouveau en fuite pour échapper au régime communiste en Tchécoslovaquie. Avec sa famille, elle trouve asile au Canada. Ses mémoires témoignent de la vie sous deux régimes totalitaires et nous interpellent par le caractère exceptionnel des situations évoquées et par le courage nécessaire pour résister à la barbarie environnante.

En bref
Slovaquie
Clandestinité
Tchécoslovaquie d’après-guerre
Vie en pays communiste
Immigration au Canada en 1968
Adaptation à la vie canadienne
Épouse de Joseph Tomasov, publié dans la Collection Azrieli

264 pages

Médaille d’argent 2011 décernée lors des Independent Publisher Book Awards en 2011

Tranche d'âge recommandée
14+
Langue
Français

*Si vous êtes enseignant, vous pouvez commander gratuitement les ressources ici.

Photo of Agnes Tomasov

À propos de l'auteure

Agnes Tomasov est née le 16 juin 1930 à Bardejov (Slovaquie). En 1968, elle, son mari et leurs deux enfants ont fui le régime communiste tchécoslovaque pour venir au Canada, où ils se sont installés à Toronto.

Nous aurions à gravir des sommets de plus de 2 000 mètres, par des sentiers étroits et verglacés. Un simple faux pas pouvait être fatal.