In Search of Light (Traduction française à venir)

En 1944, Martha Salcudean n’a que 10 ans lorsque son enfance prend fin brutalement. Cela fait déjà plusieurs années que la guerre fait rage en Europe, mais en Transylvanie du Nord, territoire annexé à la Hongrie, l’invasion allemande de 1944 entraîne une intensification des persécutions. Du jour au lendemain, Martha et ses parents sont contraints de vivre dans des ghettos où ils sont exposés à une extrême cruauté. Au moment d’embarquer dans un wagon à bestiaux, le père de Martha doit faire un choix impromptu et sa décision va préserver la famille d’une mort certaine à Auschwitz-Birkenau. Ils font partie du groupe de Juifs sauvés par Rudolf Kasztner suite à des négociations menées avec les nazis. Après la guerre, Martha et les siens regagnent leur pays natal où ils tombent sous le coup de la dictature communiste nouvellement établie. Ses mémoires In Search of Light décrivent les années sombres passées sous deux régimes totalitaires ainsi que le retour à une vie libre au Canada, où Martha peut finalement prendre en main sa propre destinée.

En bref
Roumanie (Transylvanie du Nord); Hongrie; Suisse
Ghettos
Train de Kasztner
Camp de concentration de Bergen-Belsen
Roumanie d’après-guerre
Vie en pays communiste
Immigration au Canada en 1976
Adaptation à la vie canadienne

232 pages

Tranche d'âge recommandée
14+
Langue
Anglais

*Si vous êtes enseignant, vous pouvez commander gratuitement les ressources ici.

Photo of Martha Salcudean

À propos de l'auteure

Dre Martha Salcudean est née en 1934 à Cluj (Roumanie). Elle a immigré au Canada en 1976 où elle a enseigné à l’Université d’Ottawa, puis occupé le poste de directrice du département de génie mécanique à l’Université de Colombie britannique (UBC). Martha est titulaire de trois doctorats honorifiques et de plusieurs prix et distinctions prestigieuses pour ses nombreuses contributions dans les domaines de la science et du génie mécanique. Martha est décédée en juillet 2019.

I understood that we were different, that we were considered as aliens — more correctly, enemy aliens — and that there was a different set of rules for us.