Le Programme des mémoires de survivants de l’Holocauste

Steve Rotschild

More Information

Map

Né(e)
10 novembre 1933 Vilnius, Lituanie

Map of Mukacevo, Czechoslovakia

Immigré(e)
1951 Montreal

Steve Rotschild, 10 ans, apprend à se cacher, à être silencieux et tranquille — et à attendre. Il connaît le bruit des bottes de l’armée allemande et sait retenir son souffle jusqu’à ce que les pas s’éloignent. Steve nous emmène dans un voyage captivant à travers son enfance à Vilna, pendant la guerre, juxtaposant avec éloquence son passé fait de sorties furtives du Ghetto, avec ses longues promenades libératrices dans Toronto, 50 ans plus tard. Évoquant de façon vivante ses expériences, cette histoire de survie et d’amour inconditionnel d’une mère marque d’une manière indélébile le lecteur de Des traces de ce qui était.

Steve

Steve Rotschild est né en 1933, à Vilnius, en Lituanie. Il a immigré en Israël avec sa mère et son beau-père en 1949, et de là, au Canada. Il a épousé Lillian Blumenfeld à Montréal en 1956, et ils se sont ensuite installés à Toronto, où ils ont élevé leurs deux filles. Steve Rotschild, qui vit à Toronto, a cinq petits-enfants.

Photos et Objets

  • Steve Rotschild larger image and caption

    La grand-mère paternelle de Steve, Shayneh Galerkin (à l’arrière-plan, à l’extrême droite), avec des amies, à Vilnius avant la guerre. Vers 1920.

  • Steve Rotschild larger image and caption

    Les grands-parents maternels de Steve, Berl et Michleh Goldberg. Vilnius, vers 1920.

  • Steve Rotschild larger image and caption

    Les parents de Steve, Esther et Benzion Galerkin. Vilnius, vers 1930.

  • Steve Rotschild larger image and caption

    Steve, à l’âge de 3 ans.

  • Steve Rotschild larger image and caption

    Le frère de Steve, Emanuel (Monik), à l’âge d’environ 1 an.

  • Steve Rotschild larger image and caption

    Steve et sa mère avec la famille Dzeviatnikov. Les Dzeviatnikov, qui ont été les propriétaires de la famille de Steve, ont aidé plus tard ce dernier à se cacher. Debout à l’arrière-plan : M. et Mme Dzeviatnikov; à l’avant-plan, de gauche à droite : Steve; Luba Dzeviatnikov; la mère de Steve, Esther; et Georgic Dzeviatnikov. Vilnius, 1938.

  • Steve Rotschild larger image and caption

    Steve (à gauche) avec ses cousines Ester (au centre) et Miriam (à droite) après la guerre. Vilnius, 1945.

  • Steve Rotschild larger image and caption

    Steve et sa mère après la Libération. Vilnius, 1946.

  • Steve Rotschild larger image and caption

    Immeubles du camp de travaux forcés HKP, où Steve jouait pendant que ses parents travaillaient. Photo prise en 1993.

  • Steve Rotschild larger image and caption

    La cour du 9, rue Szpitalna, dans l’ancien ghetto de Vilnius, où Steve a demeuré après avoir vécu dans la famille Fiodorov. Photo prise par Steve en 1993.

  • Steve Rotschild larger image and caption

    Steve et sa mère se recueillant sur la tombe de son frère Monik. Cimetière de Vilnius, 1993.

  • Steve Rotschild larger image and caption

    Plaque commémorative sur les lieux de l’ancien camp de travaux forcés HKP. Photo prise en 1993.

Le livre

Cover of Sur les traces du passé

Sur les traces du passé

C’est à la fin de mars 1944, par un jour lumineux et ensoleillé de début de printemps, l’époque du renouveau, que les SS sont venus prendre les enfants.

Explorer l'histoire de Steve dans Re:Collection

More Survivors

Close

Sur les traces du passé