Le Programme des mémoires de survivants de l’Holocauste

Felicia Carmelly

Survivor Video

More Information

Map

Né(e)
25 septembre 1931 Vatra Dornei, Roumanie

Map of Mukacevo, Czechoslovakia

Immigré(e)
1962 Toronto

Transnistria, Roumanie, n’existait pas sur la carte. C’est pourtant là que Felicia, 10 ans, et ses parents sont arrivés en 1941, après une cruelle déportation et une marche de la mort contrôlée par les collaborateurs roumains des nazis. Après avoir survécu trois ans dans des conditions sordides, la dévastation et la mort, ils sont finalement retournés dans leur ville natale idyllique d’avant-guerre, Vatra Dornei, seulement pour se rendre compte que leurs souffrances avaient été passées sous silence. Des dizaines d’années plus tard, Felicia était déterminée à commémorer le cimetière oublié de Transnistria, d’une façon qu’on ne pourrait pas ignorer.

Felicia

Felicia Carmelly est née le 25 septembre 1931 à Vatra Dornei, en Roumanie. En 1959, Felicia et sa famille ont quitté la Roumanie communiste pour s’installer en Israël. Trois ans plus tard, ils ont immigré au Canada, où Felicia a obtenu une maîtrise en travail social. En 1994, à Toronto, Felicia a fondé l’Association des survivants de Transnitrie, et en 1997, elle a publié une anthologie intitulée Shattered! 50 Years of Silence: History and Voices of the Tragedy in Romania and Transnistria.Felicia Carmelly vit à Toronto.

Photos et Objets

  • Felicia Carmelly larger image and caption

    La famille Siegler à Dorna, avant la guerre. Dans la rangée du milieu (de gauche à droite) : la mère de Felicia, Laura; sa grand-mère, Rebecca (Rivka), et d’autres parents du côté maternel. Assises à l’avant-plan : les tantes de Felicia, Sidi (à gauche) et Mila (à droite). Dorna, vers 1920.

  • Felicia Carmelly larger image and caption

    La mère de Felicia, Laura, avec sa mère et ses sœurs. De gauche à droite : Sidi (à l’âge de 14 ans); Laura (17 ans); Mila (12 ans); et leur mère, Rebecca. Dorna, 1926.

  • Felicia Carmelly larger image and caption

    Photo de fiançailles des parents de Felicia, Isaac Steigman et Laura Siegler. Dorna, 1928.

  • Felicia Carmelly larger image and caption

    La tante de Felicia, Etty (née Steigman).

  • Felicia Carmelly larger image and caption

    L’oncle de Felicia, Molly Shufer.

  • Felicia Carmelly larger image and caption

    Felicia, âgée de 6 mois, avec sa grand-mère maternelle, Rebecca Siegler. Dorna, 1932.

  • Felicia Carmelly larger image and caption

    Felicia avec sa mère et le cousin de sa mère sous une bannière où l’on peut lire : « Le chemin de la vie ». Dorna, vers 1937.

  • Felicia Carmelly larger image and caption

    Felicia, âgée de 6 ans, avec sa mère. Dorna, 1937.

  • Felicia Carmelly larger image and caption

    Felicia et sa famille dans le parc de Dorna. De gauche à droite : la grand-mère maternelle de Felicia, Rebecca; le père de Felicia, Isaac; sa tante Mila; Felicia; et la mère de Felicia, Laura. Dorna, 1937.

  • Felicia Carmelly larger image and caption

    La seule photo de Felicia (à droite) datant de la période de guerre, à Shargorod. Felicia est photographiée en compagnie de son enseignante, madame Victor (centre), et de quatre camarades de classe : Hedy, Paula, Selma et Renate. Shargorod, Transnistrie, 1941.

  • Felicia Carmelly larger image and caption

    Carte d’identité de Laura Steigman, la mère de Felicia. Shargorod, 1944.

  • Felicia Carmelly larger image and caption

    Carte d’identité de Laura Steigman, la mère de Felicia. Shargorod, 1944.

  • Felicia Carmelly larger image and caption

    Felicia (troisième à partir de la droite), avec des amis devant l’immeuble qu’elle s’est débrouillée pour faire transformer en école secondaire. Dorna, 1946.

  • Felicia Carmelly larger image and caption

    Felicia (à l’extrême gauche) après la guerre avec son père, sa grand-mère et sa mère. Dorna, 1948.

  • Felicia Carmelly larger image and caption

    Felicia (rangée du milieu, assise) avec son groupe sioniste socialiste après la guerre, visitant une bergerie dans les Carpates.

  • Felicia Carmelly larger image and caption

    Tante Sidi avec la famille Treiser, dont Felicia était proche à Montréal. Debout à l’arrière-plan : l’oncle de Felicia, Armin Treiser et tante Sidi Rauchwerger. À l’avant-plan : la tante de Felicia, Mila Treiser, avec ses enfants, Murray et Diana. Montréal, 1958.

  • Felicia Carmelly larger image and caption

    La fille de Felicia, Romy, à l’âge de 4 ans, lors du mariage de Diana Treiser et Israel Kogan. Montréal, 1969.

  • Felicia Carmelly larger image and caption

    La fille de Felicia, Romy, avec sa grand-mère, Laura Steigman. Montréal, vers 1969.

  • Felicia Carmelly larger image and caption

    Les parents de Felicia. Montréal, vers 1960.

  • Felicia Carmelly larger image and caption

    Les noms des cousines de Felicia, Charna Mauler et Anna Pachter, et de sa grand-mère paternelle, Beile Steigman, figurant au dos du monument d’un membre de la famille non identifié dans le cimetière juif de Dorna. Les noms des membres d’une famille ayant péri durant l’Holocauste, et n’ayant de ce fait aucune sépulture, étaient souvent gravés au dos des monuments d’autres membres de la famille.

  • Felicia Carmelly larger image and caption

    Pierre tombale de tante Sidi Rauchwerger, décédée en Israël.

  • Felicia Carmelly larger image and caption

    Pierre tombale du père de Felicia, en Israël.

  • Felicia Carmelly larger image and caption

    Pierre tombale de la mère de Felicia, à Toronto.

  • Felicia Carmelly larger image and caption

    Felicia Carmelly. Toronto, 1981.

  • Felicia Carmelly larger image and caption

    Felicia animant un séminaire consacré à la gestion du stress. Toronto, vers 1983.

  • Felicia Carmelly larger image and caption

    Page couverture du livre de Felicia, Shattered!, publié en 1997.

  • Felicia Carmelly larger image and caption

    Felicia (deuxième à partir de la gauche) au lancement de son livre, en compagnie du consul roumain (à gauche); de la femme du consul (troisième à partir de la gauche); et de Manuel Prutschi (à droite), représentant de l’ancien Congrès juif canadien. Toronto, 1997.

  • Felicia Carmelly larger image and caption

    Bill et Felicia en compagnie des familles Treiser et Kogan à l’occasion de la bar mitsvah d’Adam Treiser à New York. De gauche à droite : Matthew Treiser; Bill; Felicia; Adam Treiser; Murray Treiser; et Diana et Israel Kogan.

  • Felicia Carmelly larger image and caption

    Mariage de Jenevieve et Matthew Treiser, le fils du cousin de Felicia, Murray Treiser. De gauche à droite : Felicia, Bill, Robin, Murray, Cameron, Matthew, Jenevieve, Mila (à l’avant-plan), Adam, Diana, Israel et Jessica.

  • Felicia Carmelly larger image and caption

    La fille de Felicia, Romy, avec son mari, Richard Fine. Toronto, vers 2011.

  • Felicia Carmelly larger image and caption

    Les enfants, petits-enfants et arrière-petits-enfants de Molly et Etty (Steigman) Shufer, du côté de la famille du père de Felicia. De gauche à droite : Yael (avec Ilai derrière elle); Amit; Ofra; Avital; Daniel (devant); Avital; Uriah; Tzila, la femme de Ya’akov; Ya’akov Shofar, fils aîné de Etty et Molly; Rafael; Alon; Asaf; et Yoav. Israël, vers 2012. (Ne figurant pas sur la photo : le fils cadet de Etty et Molly, Yuval Shofar, qui occupe un poste de haut rang dans les Forces de défense israéliennes.)

  • Felicia Carmelly larger image and caption

    Felicia et Bill.

Le livre

Cover of Digne de mémoire (Traduction française à venir)

Digne de mémoire (Traduction française à venir)

J’avais la troublante impression que le sens de ma vie et la raison de ma survie se justifiaient par l’écriture de ce livre destiné à porter témoignage en exposant au monde entier les horreurs de Transnistria.

Explorer l'histoire de Felicia dans Re:Collection

More Survivors

Close

Digne de mémoire (Traduction française à venir)