Le Programme des mémoires de survivants de l’Holocauste

Le 27 janvier 1945, Auschwitz a été libéré par l’armée soviétique. C’est la date qu’ont choisi les Nations Unis pour marquer la journée internationale de commémoration de l’Holocauste. À cette occasion, le Programme des mémoires de survivants de l’Holocauste vous encourage à aborder l’histoire du génocide avec vos élèves au moyen d’une courte activité fondée sur les témoignages de rescapés du complexe concentrationnaire d’Auschwitz, accessibles sur notre plateforme interactive Re:Collection. Re:Collection est une ressource éducative qui permet aux étudiants d’explorer différents aspects de l’Holocauste à travers des souvenirs de survivants, également appelés « recollections », présentés sous forme d’entretiens vidéo, d’extraits de mémoires, de photographies et d’artéfacts. Re:Collection regroupe les témoignages de près de 40 rescapés, dont plusieurs ont été détenus à Auschwitz.

Un enseignement fondé sur les expériences humaines est plus efficace pour amener les étudiants à comprendre l’histoire de l’Holocauste. Les témoignages, dont le contexte historique spécifique aura été préalablement appréhendé, leur permettent de prendre conscience de l’extrême diversité des événements vécus durant l’Holocauste. Les étudiants tissent ainsi des liens avec les survivants quand ceux-ci évoquent leur vie quotidienne, avant qu’elle ne soit bouleversée par la guerre et le génocide. En saisissant de quelles manières l’Holocauste a affecté la vie des rescapés, les étudiants portent un regard plus compassionnel sur l’histoire. Pour en savoir plus sur notre démarche éducative.

Les objectifs pédagogiques de cette activité sont d’acquérir des connaissances et d’engager une réflexion sur ce qu’ont vécu les déportés dans un des sites les plus emblématiques de l’Holocauste. 

Dans la mesure où les étudiants auront accès à des témoignages qui relatent l’extrême souffrance physique et psychologique endurée à Auschwitz, nous demandons aux enseignants de s’en remettre à leur propre jugement quant à la maturité de leurs élèves et recommandons qu’ils soient âgés de 15 ans minimum.


Auschwitz

« La plupart des événements que je raconterai, je les ai vécus personnellement ou j’en ai été un témoin direct. Je relaterai également des choses qui m’ont été racontées et des rumeurs qui ont couru. Pourtant, au terme de la rédaction de mes mémoires, je réfléchis au fait qu’une fois que tous les survivants, moi y compris, ne seront plus de ce monde, les historiens continueront de se pencher sur l’Holocauste, notamment sur Auschwitz. Mais ils n’arriveront jamais à savoir tout ce qui s’est passé dans le camp, car il est impossible de comprendre complètement le fonctionnement d’Auschwitz.  » — Felix Opatowski 

Le nom Auschwitz recouvre une réalité multiple. Il désigne un complexe concentrationnaire, le plus grand du système nazi, établi entre 1940 et 1942 en Pologne, alors occupée par l’Allemagne. Il comprenait trois camps principaux : Auschwitz I, un camp de concentration ; Auschwitz II (Birkenau), un camp de la mort où le meurtre de masse dans les chambres à gaz a été mis en œuvre ; et Auschwitz III (Monowitz), un camp de travaux forcés fournissant la main d’œuvre à un complexe industriel. En 1942, les nazis ont commencés à déporter les Juifs de plusieurs pays d’Europe vers Auschwitz, où ils étaient sélectionnés pour le travail forcé ou condamnés à mourir dans les chambres à gaz. À la mi-janvier 1945, près de 60 000 détenus ont été contraints d’effectuer des marches forcées, appelées « marches de la mort », vers d’autres camps nazis situés en retrait des armées alliées qui se rapprochaient. Quelques milliers de détenus, trop faibles pour marcher, sont abandonnés à Auschwitz où ils sont libérés par l’armée soviétique le 27 janvier 1945. On estime à 1.1 million le nombre de personnes qui ont été assassinées à Auschwitz, dont 90% étaient juives. Parmi les victimes du régime nazi, on dénombre également des prisonniers polonais, des Roms, des prisonniers de guerre soviétiques etc. 

Nous espérons que cet enseignement fondé sur les expériences humaines permettra à vos étudiants de mieux comprendre le site d’Auschwitz et suscitera leur intérêt pour le sujet.


Consignes de l’activité

Objectifs et acquis pédagogiques : Cette activité encourage les étudiants à faire des recherches et à engager une réflexion sur les expériences communes vécues par les survivants d’Auschwitz : la déportation, l’arrivée et la sélection, la vie quotidienne, la Résistance et les marches de la mort. Répartis en groupes, les étudiants répondront à la question thématique qui leur a été assignée et partageront ensuite les connaissances acquises avec le reste de la classe. Collectivement, vos étudiants pourront ainsi appréhender la diversité des expériences vécues à Auschwitz, à travers les témoignages de plusieurs survivants : hommes et femmes, adultes et adolescents, originaires de Pologne, Hongrie et de Tchécoslovaquie.

Besoins techniques : Chaque groupe devra avoir accès à un ordinateur ou une tablette connecté(e) à internet. La salle de classe devra être équipée d’un projecteur et d’un écran.

Durée de l’activité : Environ une période de cours 

Consignes : 

  •   Présenter le site d’Auschwitz à vos élèves en les laissant parcourir l’étude de cas développée par le Mémorial de la Shoah.
  • Répartir vos étudiants en 5 groupes et assigner à chacun une question thématique portant sur un aspect des expériences communes vécues par les survivants d’Auschwitz.
  • Visionner la vidéo de présentation pour explorer Re:Collection avec vos étudiants.
  • Laisser le temps à vos étudiants de découvrir Re:Collection en leur demandant de regarder l’introduction sur l’histoire de Holocauste depuis le menu, et d’accéder à la collection spéciale sur Auschwitz, où vos étudiants trouveront toutes les « recollections » qu’ils doivent consulter pour répondre aux questions de l’activité. 


  • Quand les étudiants auront terminé leurs recherches et répondu à la question thématique assignée, demander à chaque groupe de partager sa réponse avec le reste de la classe. Les groupes devront également présenter un rescapé et une des « recollections » consultées.

 

Questions thématiques et « recollections »

Question thématique du groupe 1. Décrivez les événements vécus par les rescapés avant et pendant leur déportation vers Auschwitz.

Consulter ces « recollections » : John Freund « Dans le train pour Auschwitz », Anna Molnár Hegedüs « La déportation » ainsi qu’une autre « recollection » qui vous semble pertinente, que vous trouverez dans la collection spéciale sur Auschwitz.

Conseil : en regardant les « recollections », demandez-vous comment les déportés ont vécu ces transferts vers une destination inconnue, d’un point de vue physique, émotionnel et mental.

 

Question thématique du groupe 2. Décrivez les événements vécus par les rescapés à leur arrivée à Auschwitz.

Consulter ces « recollections » : Nate Leipciger « La sélection », Helena Jockel « La sélection » ainsi qu’une autre « recollection » qui vous semble pertinente, que vous trouverez dans la collection spéciale sur Auschwitz.

Conseil : en regardant les « recollections », demandez-vous en quoi l’âge du survivant a eu un impact sur sa manière de vivre et d’appréhender son arrivée à Auschwitz.

 

Question thématique du groupe 3. Décrivez les conditions de vie à Auschwitz.

Consulter ces « recollections » : Nate Leipciger « Les règles d’Auschwitz», Helena Jockel « Les conditions de vie à Auschwitz » ainsi qu’une autre « recollection » qui vous semble pertinente, que vous trouverez dans la collection spéciale sur Auschwitz.

Conseil : en regardant les « recollections », demandez-vous en quoi les conditions de vie imposées aux détenus visaient à les déshumaniser.

 

Question thématique du groupe 4. Décrivez de quelles manières les prisonniers juifs ont résisté aux traitements cruels dont ils étaient la cible à Auschwitz.

Consulter ces « recollections » : Felix Opatowski « Le soulèvement », Helena Jockel « La Résistance dans le camp des femmes » ainsi qu’une autre « recollection » qui vous semble pertinente, que vous trouverez dans la collection spéciale sur Auschwitz.

Conseil : en regardant les « recollections », réfléchissez aux risques auxquels les survivants s’exposaient en résistant ?

 

Question thématique du groupe 5. Expliquer ce qu’est une « marche de la mort ». Pourquoi les nazis ont contraints les détenus à une telle marche et quelles étaient les souffrances endurées?

Consulter ces « recollections » : John Freund « La marche de la mort », Anna Molnár Hegedüs « La marche de la mort » ainsi qu’une autre « recollection » qui vous semble pertinente, que vous trouverez dans la collection spéciale sur Auschwitz.

Conseil : vous trouverez des informations supplémentaires sur les « marches de la mort » dans le glossaire, accessible en cliquant sur Plus d’information. En regardant les recollections, demandez-vous en quoi les marches de la mort diffèrent des conditions d’incarcération à Auschwitz.


 Pour aller plus loin

Si vous souhaitez poursuivre l’enseignement de l’histoire de l’Holocauste avec vos élèves :

  • Programmez l’étude d’un ou plusieurs mémoires publiés par le Programme des mémoires de survivants de l’Holocauste. Consultez la liste des ouvrages disponibles et n’hésitez pas à nous contacter pour définir ensemble quels mémoires conviennent à votre classe selon l’âge de vos élèves et vos objectifs pédagogiques. Disponibles en français et en anglais, les mémoires sont distribués gratuitement dans les établissements scolaires canadiens.
  • Pour un enseignement plus approfondi,  découvrez notre programme éducatif en 6 leçons intitulé : « Enfants cachés, Identité et Holocauste : Survivre en marge de la catastrophe ».
  • Si vous avez un centre de l’Holocauste dans votre province, renseignez-vous sur les activités éducatives qui y sont proposées.
  • Nous sommes à la disposition des enseignants pour organiser un atelier de formation durant lequel nous vous présenterons comment utiliser les témoignages de rescapés canadiens dans votre classe.

  Votre avis nous intéresse, n’hésitez pas à nous contacter pour nous faire part de votre expérience et de la réaction de vos étudiants.