Le Programme des mémoires de survivants de l’Holocauste

Rachel Shtibel

Survivor Video

More Information

Map

Né(e)
24 avril 1935 Turka, Pologne

Map of Mukacevo, Czechoslovakia

Immigré(e)
1968 Toronto

Rachel Milbauer, petite fille enjouée et ouverte qui adore la musique, vit allongée et dans le silence durant près de deux ans, cachée dans un abri souterrain en Pologne occupée par les nazis. Adam Shtibel, âgé de huit ans seulement lorsque la guerre éclate, parvient à survivre dans la forêt jusqu’à ce qu’il soit accueilli par un couple de Polonais et survive en se faisant passer pour un non-Juif. Après la guerre, Rachel retrouve le violon, l’étui et les photos que l’oncle Velvel tant aimé avait cachés et ils deviennent des symboles très importants de survie et de continuité. Sauvés par leur force intérieure, la chance, ainsi que le courage et la bienveillance de quelques amis et inconnus, Rachel et Adam font connaissance, tombent amoureux et décident de bâtir une nouvelle vie ensemble. Cinquante ans plus tard, une remarque inopinée incite Rachel à se replonger dans ses souvenirs. Toujours à ses côtés, Adam rompt de la seule manière possible pour lui le silence qu’il s’était imposé.

À propos de Rachel

Rachel Milbauer est née en 1935 en Galicie orientale et Adam Shtibel est né en 1928 à Komarów, en Pologne. Au milieu des années 1950, les Shtibel ont déménagé en Israël, où Rachel a obtenu une maîtrise en microbiologie. En 1968, la famille a immigré au Canada et s’est installée à Toronto.

Photos et Objets

  • Rachel Shtibel larger image and caption

    Les parents de Rachel, Sara et Israel Milbauer en 1929.

  • Rachel Shtibel larger image and caption

    Rachel avec sa mère, Sara Milbauer, en 1935. (Photo trouvée dans l’étui du violon)

  • Rachel Shtibel larger image and caption

    Rachel en 1936. (Photo trouvée dans l’étui du violon de son oncle Velvel

  • Rachel Shtibel larger image and caption

    La grand-mère de Rachel, Judith Blaufeld (Bubbè Yetta), et Rachel dans le jardin à Turka. Date inconnue. (Photo trouvée dans l’étui du violon)

  • Rachel Shtibel larger image and caption

    L’oncle de Rachel, Velvel, portant la chemise brodée qu’il revêtait habituellement lors de ses concerts. Date inconnue. (Photo trouvée dans l’étui du violon)

  • Rachel Shtibel larger image and caption

    La tante de Rachel, Mina Blaufeld (à gauche), Rachel, à l’âge de 5 ans (à l’arrière-plan, au centre) et des cousines de tante Mina. Date inconnue. (Photo trouvée dans l’étui du violon)

  • Rachel Shtibel larger image and caption

    La mère biologique de Rachel, Nelly (à gauche), et la cousine d’oncle Velvel, Minka. Date inconnue. C’est la seule photo que Rachel possède de Nelly. (Photo trouvée dans l’étui du violon)

  • Rachel Shtibel larger image and caption

    Photo récente du violon de l’oncle de Rachel, Velvel, posé sur le kilim qu’il avait confectionné lui-même avant la guerre. L’instrument et le tapis ont survécu à la guerre enterrés dans le jardin de la ferme familiale à Turka.

  • Rachel Shtibel larger image and caption

    Rachel (au dernier rang, à gauche) avec un ensemble de jeunes violonistes de Wrocław. 1948.

  • Rachel Shtibel larger image and caption

    Rachel jouant du piano. 1949.

  • Rachel Shtibel larger image and caption

    Rachel jouant du violon. 1949.

  • Rachel Shtibel larger image and caption

    Rachel, en 1951, parmi les ruines de Wrocław.

  • Rachel Shtibel larger image and caption

    Rachel, en 1955.

  • Rachel Shtibel larger image and caption

    Rachel, lors de son mariage, entourée de Rozalia et Jozef Beck, le couple polonais qui a sauvé sa famille. 1956.

  • Rachel Shtibel larger image and caption

    Photo de mariage de Rachel et Adam. 1956.

  • Rachel Shtibel larger image and caption

    Adam, le mari de Rachel, dans les Forces de défense israéliennes. 1967.

  • Rachel Shtibel larger image and caption

    Rachel, dans son laboratoire de Rehovot, en Israël, Date inconnue.

  • Rachel Shtibel larger image and caption

    Adam et Rachel. Israël, 1967.

  • Rachel Shtibel larger image and caption

    Rachel et Adam à l’occasion de leur 50e anniversaire de mariage. 2006.

Le livre

Cover of Le Violon
Lauréat de la Médaille d’Or des Independent Publisher Book Awards 2008

Le Violon

There was no room for standing or moving. When one person had to turn, all of us had to. The deeper we were inside the bunker, the less air we had.…We were not allowed to use our voices to speak. We could only communicate by moving our lips. Turn. Whisper. Turn.

Explorer l'histoire de Rachel dans Re:Collection

More Survivors

Close

Le Violon